Matinée à Animal Kingdom: vol à Pandora et safari en Afrique

« Naaaaaaaaaants ingonyama bagithi Baba ! » Ces paroles de chanson doivent forcément vous évoquer une image : celle du soleil qui se lève sur la savane, en ouverture du film « Le Roi Lion ». En ce 21 octobre, le soleil est à peine levé sur Orlando, mais nous sommes déjà debout, prêts à découvrir un nouveau parc de Walt Disney World, où Simba et ses amis sont justement à l’honneur : Disney’s Animal Kingdom.

9h, arrivée au parc

Le temps de nous préparer, de grignoter un morceau et de grimper dans un bus, nous voici arrivés à l’entrée du parc. Il fait déjà très chaud, et l’ambiance tropicale qui règne à l’entrée du parc ne fait que renforcer cette impression. Quelques minutes de marche, et nous découvrons le « Tree of Life ». A ce moment-là, une musique retentit, et des perroquets arrivent par dizaine, d’un peu partout, pour se réunir devant l’arbre gigantesque qui trône au centre du parc. Frissons. Pouvait-on vraiment rêver meilleur début de journée ?

9h30: Pandora, World of Avatar

La réponse est oui. Car à ce moment-là, nous ne savions pas encore ce que nous allions vivre quelques instants plus tard. On prend la direction du land « Pandora, World of Avatar ». Et là, première claque. Le land est magnifique. La végétation luxuriante, les bruits d’animaux qui sortent de partout, les lumières qui scintillent, et surtout, ces montagnes flottantes, sorties tout droit du film de James Cameron, et que Disney a réussi à recréer. On se pince pour y croire, mais c’est bien réel : nous sommes sur Pandora.

avatar

Il est 10h, et c’est l’heure de notre premier Fastpass+, pour l’attraction « Flight of Passage ». Gabin étant trop petit pour faire l’attraction, nous demandons un baby switch. Amandine et Ethan vont faire l’attraction en premier, tandis que Gabin et moi parcourons la boutique en attendant notre tour. 30 minutes plus tard, voilà Amandine et Ethan de retour. « Tu verras, c’est un petit manège sympa » me dit Ethan, en faisant un clin d’œil complice à sa maman. Grâce au Baby Switch, le petit veinard peut retourner faire l’attraction une deuxième fois, cette fois-ci avec papa.

Que dire de cette attraction ? Il faut la vivre pour comprendre. Voler sur le dos d’un Banshee, ressentir le vent sur son visage, sentir le parfum de Pandora, parcourir la vallée en compagnie d’autres avatars… C’est possible, et c’est au parc Animal Kingdom, à Walt Disney World.

L’avis d’Ethan, 7 ans

« C’était trop bien. On a adoré, adoré, adoré ! On était sur une espèce de dragon, on devait mettre des lunettes, et il y avait un écran géant : c’est comme si on volait pour de vrai ! C’était magique. Magique ! On sentait le dragon respirer sous nos jambes, on était mouillés, c’était trop bien ! »

Note : 10/10

L’avis d’Amandine

« C’est vraiment super sympa. Je ne vais pas trop détailler, car il faut le vivre et garder la surprise. Tous nos sens sont mis à l’épreuve. C’est sensationnel. On a l’impression d’être dans le film Avatar »

Note : 10/10

L’avis de Jérôme

« Flight of Passage est une grosse claque. Le ride en lui-même est très immersif, et le pré-ride est aussi excellent. On est plongé dans l’histoire, dès l’entrée dans l’attraction, jusqu’à la sortie. C’est la plus belle attraction que j’ai faite de toute ma vie »

Note : 10/10

A la sortie de l’attraction, Ethan demande si on peut la refaire une troisième fois. Hélas, l’attraction est victime de son succès, et sans Fastpass+, nous nous refusons à faire 2h d’attente pour remonter sur le dos d’un Banshee. Nous expliquons à Ethan que nous avons un Fastpass+ pour un autre jour, et que nous la referons avant notre départ. Mais l’attraction est tellement incroyable qu’il ne peut retenir ses larmes.

Pour le consoler, nous goûtons un Night Blossom. Une boisson sucrée et fruitée vendue au comptoir « Pongu Pongu », à la sortie de la boutique. C’est délicieux, et très frais. Idéal avec cette chaleur !

NIGHT BLOSSOM

11h, direction l’Afrique

Nous quittons le land Pandora pour rejoindre le land africain. Sur le chemin, nous croisons des musiciens qui débutent un concert de djembé. Nous nous arrêtons pour écouter et profiter de l’ambiance. Ailleurs qu’à Disney, on n’y aurait peut-être même pas prêté attention. Mais ici, les gens dansent, sourient, font la fête. Il y a une atmosphère particulière. Un des musiciens invite Amandine et les enfants à se placer devant la scène pour une animation. Quelques minutes plus tard, Amandine doit même improviser une petite danse !

danse

Une fois ce chouette moment passé, nous nous dirigeons vers notre prochain Fastpass+ : Kilimandjaro Safari. On embarque à bord d’une Jeep, et nous voilà parti à la découverte des animaux d’Afrique. Eléphants, girafes, buffles, autruches, hippopotames, rhinocéros… au fur et à mesure de notre parcours, nous découvrons les animaux en semi-liberté. L’espace qui leur est réservé fait 45 hectares !

L’avis de Jérôme

« Après tout ce que j’avais lu sur cette attraction, je m’attendais à voir plus d’animaux, et je pensais que le parcours serait plus long. Malgré ce détail, ce safari est vraiment génial. Le parcours est grand, les animaux ont beaucoup d’espace. Le conducteur de la Jeep donne des explications sur les animaux que l’on croise, mais il faut bien maîtriser l’Anglais pour tout comprendre »

Note : 8/10

L’avis d’Amandine

« A l’inverse de Jérôme, j’ai trouvé ça super long. Mais contrairement à lui, je n’avais rien lu sur cette attraction, donc je ne m’attendais à rien de spécial. On a vu beaucoup d’animaux. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est le lion qui paraît être juste devant nous. C’est dommage que l’on ne comprenait pas tout ce que le guide disait. Malgré tout, dans la Jeep, il y a un panneau au-dessus de nos têtes qui liste l’ensemble des animaux qu’on peut croiser. Gabin a adoré chercher les animaux qu’il voyait sur les images ! »

Note : 8/10

L’avis d’Ethan

« On a vu des girafes, des éléphants, des buffles… C’était chouette, j’ai bien aimé »

Note : 8/10

safari

13h15, repas au Flame Tree Barbecue

Entre notre arrivée, une pause gourmande et une petite danse, nous n’avons fait « que » deux attractions, mais nous n’avons pas l’impression d’avoir perdu notre matinée. Les lands et les attractions sont tellement immersifs, que nous sommes en émerveillement constant. En sortant de la Jeep, notre estomac gargouille. Comme l’appétit n’attend pas, on décide de tester la commande par téléphone. Et comme tout le reste à Disney World, c’est très simple ! On sélectionne un restaurant sur l’application (pour nous, le Flame Tree Barbecue), on choisit son plat, sa boisson, son mode de paiement (pour nous, les crédits du plan repas), et on valide ! Une fois arrivé devant le restaurant, il suffit de cliquer sur « Je suis là, préparez ma commande », et 3 minutes après, on passe au guichet « Mobile Order » récupérer notre plateau. Ce système, qui ressemble à un Fastpass pour les restaurants, est vraiment pratique !

FLAME TREE

Une fois notre plateau en main, on s’installe au bord du lac, avec vue sur la montagne d’Expedition Everest. La journée se poursuit donc avec un décor magnifique et un repas délicieux : un combo poulet rôti, porc effiloché et ribs barbecue, servi avec des rondelles d’oignons frits, du coleslaw et des haricots rouges en sauce. La portion étant très grande, nous n’avons pris qu’une assiette pour deux, et c’est largement suffisant ! Les enfants, eux, se régalent avec des frites au parc effiloché, qui comptent pour un crédit « snack ». Résultat : nous avons économisé deux crédits « quick service », et tous nos estomacs sont bien remplis ! De quoi avoir suffisamment de force pour le programme de l’après-midi. Pour lire la suite de nos aventures, cliquez ici !

expedition everest

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s