J10 – Quasi-seuls à Magic Kingdom et parade en plein milieu de Main Street

Qui n’a jamais rêvé de faire les attractions de Disney sans attendre une minute et de vivre la parade comme un VIP ? Pour nous, le rêve est devenu réalité. Compte-rendu du jour 10 à Walt Disney World !

Samedi 26 octobre 2019. Il est 6h du matin quand notre réveil sonne. Mais pourquoi diable se réveiller si tôt alors qu’on est en vacances ? La raison est simple: les prévisions météo annoncent une grosse pluie dans l’après-midi. Nous décidons donc de couper la journée en 3. Une première partie à Magic Kingdom, une deuxième à l’hôtel, avant de retourner à Magic Kingdom pour le spectacle nocturne. Nous voici donc en route pour le royaume enchanté…

Arrivée au parc

Le bus est bien rempli, et nous craignons que le parc le soit aussi… En réalité, c’est tout l’inverse. Ils ne sont que quelques courageux, comme nous, à s’être levés de bonne heure pour profiter du parc en matinée. Nous longeons Main Street, et nous profitons de la jolie lumière du soleil qui se lève pour faire quelques photos devant le château.

Soudain, à 7h55, une musique retentit. C’est le spectacle d’ouverture qui commence: Mickey, Minnie et les couples princiers arrivent sur scène et déclarent officiellement que le parc est ouvert !

Big Thunder Mountain

C’est parti: direction Frontierland ! Les allées sont vides, idem pour les files d’attente des attractions. Big Thunder Mountain affiche 5 minutes. Aucune hésitation: Gabin étant trop petit, nous embarquons chacun notre tour pour la randonnée la plus dingue de l’Ouest ! L’attraction est similaire au « train de la mine » de Disneyland Paris. Mais nous gardons quand même un coup de coeur pour la version française, qui nous emmène au beau milieu du lac de Frontierland.

  • La note d’Amandine: 8/10
  • La note de Jérôme: 8/10

Splash Mountain

Alors que Big Thunder Mountain est l’attraction phare de Frontierland à Disneyland Paris, ce n’est pas le cas à Orlando. Ici, l’attraction que tout le monde veut faire, c’est Splash Mountain. Ce matin, elle n’affiche que 5 minutes d’attente ! Les Fastpass+ que nous avions réservés sont inutiles, et il suffit de quelques clics sur l’application smartphone « My Disney Experience » pour les annuler et les remplacer par une autre attraction.

Splash Mountain est sans doute l’attraction la plus longue qu’on n’ait jamais fait dans un parc Disney. Le parcours dure un peu plus de 10 minutes. A chaque fois, on pense que c’est fini… et non, à chaque virage, après chaque descente, de nouvelles scènes apparaissent. L’attraction reprend l’histoire du film « Mélodie du Sud », peu connu en France, à l’inverse de sa musique: tout le monde a déjà entendu ou fredonné au moins une fois l’air « Zip-a-Doo-Dah ». Il suffit d’entendre les premières notes pour que la chanson vous reste dans la tête pour le reste de la journée.

Mais ici, la mélodie est entrecoupée par des cris stridents. Et pour cause: embarqués dans un tronc d’arbre creusé, le ride nous fait dévaler plusieurs fois la montagne… et ça mouille ! L’attraction est d’ailleurs sponsorisée par Ziploc, et un cast-member distribue des petits sacs étanches en plastique à l’entrée de la file d’attente pour y mettre ses affaires avant de monter dans l’attraction !

  • La note d’Amandine: 10/10
  • La note de Jérôme: 10/10

Bon à savoir: Gabin étant également trop petit pour faire l’attraction, nous avons utilisé le Baby Switch. Un peu cachée, une aire de jeux située à la sortie de l’attraction permet aux enfants de patienter en s’amusant. C’est pratique, car l’attraction dure quand même longtemps !

Pendant que papa et Ethan font l’attraction, Gabin s’amuse avec maman dans l’aire de jeux. Puis c’est au tour de maman de faire l’attraction avec Ethan (quel chanceux, le Baby Switch lui permet d’en profiter 2 fois plus). Mais pour Gabin, le temps est un peu long, et l’estomac se creuse. Heureusement, un stand près de l’attraction vend des churros à la cannelle, à tremper dans une pâte au chocolat ! Gabin se régale, et ça ouvre l’appétit à maman, qui revient trempée de l’attraction.

Sans attendre, la famille prend donc la direction de Fantasyland pour goûter le « Cheschire Cat Tail » du Cheschire Café. Il s’agit d’une pâtisserie recouverte de sucre mauve et rose, qui rappelle le chat d’Alice au Pays des Merveilles. C’est bon, mais ce n’est ni plus ni moins qu’une torsade au chocolat avec du sucre au-dessus… mais à 5,49$. Sans Dining Plan, nous ne l’aurions sans doute pas pris. Mais c’est aussi ça l’avantage d’avoir une formule repas: pouvoir se faire plaisir sans regarder les prix !

Après cette pause douceur, nous continuons la journée par un peu de shopping. A Liberty Square, une boutique est entièrement consacrée aux décorations de Noël. Une promotion propose les 3 ornements de Noël à 60$ au lieu de 25$ / pièce. Nous craquons pour Walt tenant la main de Mickey, la lampe de Pixar, et le château de Disney World, qui fait de la lumière. L’avantage, c’est que ces ornements ne devront pas attendre le mois de décembre pour être installés dans le sapin: nous les garderons en décoration toute l’année dans le salon.

Bon à savoir: Comme à Disneyland Paris, il est possible de se faire livrer ses achats directement à l’hôtel. Il suffit de faire la demande avant le paiement, et de remplir une fiche avaec le nom de votre hôtel et votre numéro de chambre. Vous pourrez alez récupérer vos sacs à la boutique de votre hôtel dans les 2 jours.

Quelques photos

Après un passage éclair au pavillon des princesses pour une photo avec Raiponce (Amandine est en Disneybound Raiponce), nous continuons de déambuler dans Magic Kingdom.

Ce qu’il y a de vraiment bien à Walt Disney World, c’est que vous croisez des photographes tous les 20 mètres. L’un d’entre eux nous intrigue… car il n’a pas d’appareil photo ! Il demande aux visiteurs de se placer dans les jardins de Central Plaza, et de regarder vers une fenêtre de Main Street USA. Nous prenons la pose, scannons notre Magicband, et en découvrant la photo quelques heures plus tard sur notre smartphone, nous sommes ébahis: il ne s’agit pas d’une photo, mais d’une courte vidéo avec un superbe effet de zoom / dézoom sur nous, puis sur le château. Splendide !

Dumbo… mais seulement la file d’attente !

Avant de poursuivre le programme de notre journée, nous nous arrêtons à l’attraction Dumbo… mais sans faire l’attraction. Aussi dingue que cela puisse paraître, il est possible de s’amuser… sans monter dans le manège ! La file d’attente n’est pas une file d’attente classique: c’est une aire de jeux pour enfants. A l’entrée, les cast-members distribuent des bippers qui se mettent à vibrer lorsque c’est votre tour de faire l’attraction. Disney World a réinventé les files d’attente, et c’est du génie.

Photo avec Clochette et Mickey

L’heure de midi approche, et nous nous rendons à l’entrée du parc où nous avons une réservation au restaurant Tony’s Town Square. Juste à côté, il est possible de rencontrer la fée Clochette, puis Mickey. Le temps d’attente est faible, et on en profite. Encore une fois, la magie Disney opère: Clochette est espiègle comme on la connaît, et très bavarde. Les enfants ne comprennent pas un mot d’anglais, mais sont conquis par le naturel du personnage. Seule déception: ici, pas de photographe, mais une machine automatique qui prend les clichés toutes les 15 à 20 secondes. Et que dire de Mickey ? C’est le boss, tout simplement. Et nous sommes toujours ravis de lui rendre visite.

Repas au Tony’s Town Square

Attention, critique incisive. Depuis le début de notre séjour, nous avons toujours été conquis par les restaurants dans lesquels nous avons mangé. Mais ça, c’était avant le Tony’s Town Square. Nous avons réservé ce restaurant pour 2 raisons: la première, c’est que le parc Magic Kingdom n’offre pas énormément de choix en restaurants à table. La deuxième, c’est que le Tony’s Town Square propose un package repas + emplacement VIP pour la parade. Nous voilà donc installés à la table du restaurant, où la serveuse nous conseille sur un excellent vin. Hélas, c’est la seule chose que nous retiendrons du repas. Même si la formule est avantageuse puisqu’elle permet d’avoir entrée-plat-dessert, la qualité n’est pas à la hauteur. Seule l’entrée (ailerons de poulet à l’ail pour Jérôme, pain à l’ail avec sauce tomate pour Amandine) relevait le niveau du menu. Pour le plat, nous avions tous les deux choisi l’Italian Trio, composé d’un poulet parimigiana, de Fetuccine sauce Alfredo et spaghetti-boulette à la sauce tomate, comme dans le célèbre film « La Belle et le Clochard », qui donne sa décoration au restaurant. Niveau quantité, vous ne serez pas déçu. Nous pensions avoir des petites portions de chaque plat, mais aux Etats-Unis, tout est démesuré. Ce n’était pas une assiette, mais un saladier, avec une énorme portion de chaque plat. Même pour nous qui sommes bons mangeurs, c’était impossible de tout finir. Et de toute façon, soyons clairs: ce n’était pas bon. Cela ressemblait à la nourriture d’une mauvaise cantine. Pareil pour le dessert, un gâteau chocolat noisette sans saveur. Peut-être nos choix n’étaient-ils pas les bons, mais nous ne garderons pas un grand souvenir de ce repas au Tony’s Town Square.

  • La note d’Amandine: 5/10
  • La note de Jérôme: 6/10

La galerie photo:

Festival of Fantasy Parade

Après cette expérience décevante, on se dit que la seule bonne raison de déjeuner au Tony’s Town Square, c’est de bénéficier du package offrant l’emplacement VIP pour la parade. En arrivant sur Main Street USA, nous donnons les tickets que nous avons récupérés au restaurant, et un cast-member nous invite à nous installer… en plein milieu de la rue. Rien à dire: l’emplacement est idéal. En attendant le début de la parade, Jérôme part chercher un café pour Amandine dans la boutique Starbucks un peu plus loin. Le problème, c’est que beaucoup de monde a eu la même idée. Jérôme revient donc bredouille, et sans caféine, en plein soleil, Amandine manque de s’endormir… Soudain, une musique la réveille: ça y est, la parade débute !

Au loin, nous apercevons le premier char, devant le château. Plus il se rapproche, plus nous apprécions les détails. Et ce n’est que le début ! Tous les chars sont magnifiques, la musique est entraînante, et les personnages viennent interagir avec nous. Coup de coeur pour Grincheux, fidèle à lui-même, qui a essayé de réveiller Gabin endormi dans sa poussette. La vidéo de ce moment nous fait rire à chaque fois !

  • La note d’Amandine: 10/10
  • La note de Jérôme: 9/10

La parade se termine, et nous décidons de prendre la direction de la sortie du parc. Sur le chemin, nous croisons Blanche-Neige.

Hop, une petite photo avant de monter dans le bus, direction l’hôtel Coronado Springs. Au programme: piscine, détente sur les transats, et sieste, avant de revenir à Magic Kingdom pour le spectacle du soir, Happily Ever After. Mais ça, on vous en parle dans notre prochain article !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s